ACCUEIL

Les acteurs culturels du département de l’Isère se sont mobilisés spontanément, hors de toutes structures préexistantes et dans une démarche unitaire, face au risque d’une troisième année consécutive de baisse des subventions du Conseil Général de l’Isère. Ils se sont rassemblés en novembre 2010 pour rappeler l’importance de la place de l’art et la culture ici, aujourd’hui et demain. S’unir a permis d’obtenir du Conseil général de l’Isère la promesse de maintien du budget 2010 en 2011 pour le spectacle vivant. Ils ont décidé collectivement de continuer leur action pour que d’une part, l’ensemble du budget de la culture soit sauvegardé et d’autre part que le débat sur les enjeux culturels soit partagé par le plus grand nombre. Le département de l'Isère a hérité d’une histoire sociale, humaine, politique et intellectuelle où la culture a toujours été l’un des vecteurs centraux de son existence. Que ce soit l’épopée de l’école d’Uriage, les multiples réseaux de résistance et leurs aboutissements dans le Conseil National de la Résistance, l’ébullition théâtrale dans tous les champs de la société (Jean Dasté, Gabriel Monnet, René Lesage...), l’importance et la forte implantation des mouvements d’éducation populaire, l’Isère a toujours nourri par ses artistes et ses espaces culturels une présence forte de l’esprit critique et citoyen. Les acteurs ont décidé collectivement de continuer leur action pour que d’une part, l’ensemble du budget de la culture soit sauvegardé et d’autre part que le débat sur les enjeux culturels soit partagé par le plus grand nombre. Aussi, ils entendent poursuivre leurs actions en rédigeant une charte commune permettant de défendre les différents champs de la culture. Par l’énoncé de cette volonté c’est l’engagement de chacun que nous voulons mettre en œuvre, avec le souhait que nos élus, nos partenaires, nos concitoyens aient conscience de l’importance d’une vie culturelle et artistique engagée, non marchande et portée par des politiques publiques qui ne soient pas dégradées au moment où une crise politique et économique amène à rechercher des mesures d’ajustement financier dont ce secteur pourrait faire les frais. Cette charte, qui participe aux mobilisations et actes en faveur de la culture, et particulièrement la déclaration universelle de l'Unesco sur la diversité culturelle, résume les valeurs que les acteurs de l'Isère portent et souhaitent faire partager. L'art et la culture sont au cœur du pacte républicain et garants de la démocratie. Ils concourent à :

Article 1 : Etre un élément de transformation et d’émancipation dans la société

Article 2 : Permettre la confrontation collective aux imaginaires par l’intermédiaire des artistes

Article 3 : Faire de la création contemporaine une question publique

Article 4 : Constituer un patrimoine de références communes entre les générations

Article 5 : Favoriser et soutenir la créativité dans la société en irriguant les territoires d’initiatives artistiques et culturelles par la circulation des œuvres, des artistes

Article 6 : Contribuer à l’éducation des citoyens dès le plus jeune âge

Article 7 : Favoriser les pratiques culturelles des habitants, des citoyens

Article 8 : Porter un regard différent sur le monde et ses diversités pour fabriquer des identités ouvertes

Article 9 : Faire reculer l’ignorance et l’obscurantisme

Les acteurs culturels de l’Isère se reconnaissent dans ces valeurs communes et entendent créer les conditions d’accès à l’art et à la culture pour tous les citoyens dans une démarche de développement durable. Ces acteurs travaillent quotidiennement à porter ces valeurs en :

- créant les conditions de la présence d’artistes, d’œuvres et de propositions élaborées dans de bonnes conditions,

- initiant une multitude de liens pour nourrir l’espace public,

- engageant des actions en direction des publics les plus éloignés de la culture,

- se concertant avec l’ensemble des partenaires des territoires pour faire vivre ces projets,

- confortant l’emploi culturel dans ses formes les plus stables,

- gérant de manière responsable et en toute transparence l’argent public

- donnant matière à refonder l’action publique par une pensée partagée et débattue.



Nous appelons donc les acteurs culturels, leurs structures, les compagnies du spectacle vivant, les institutions à nous rejoindre. Nous appelons les élus et les citoyens à soutenir et faire vivre cette charte sur l’ensemble des territoires. Nous demandons aux candidats aux élections cantonales de s’engager à ce que les moyens nécessaires à une vie culturelle essentielle ne soient pas détruits et que le budget 2011 du département de la culture soit modifiés dans le cadre de la prochaine Décision Modificative à hauteur du budget 2010 (soit un rattrapage de 1,6 millions d’euros pour le spectacle vivant et 2,4 millions pour l’ensemble du budget culture). Nous appelons l’ensemble des citoyens à porter une grande attention sur l’avenir des politiques publiques en faveur de l’art et de la culture.

contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les acteurs culturels de l’Isère signataires :

L’Album ABC Danse (Synavi), Jennifer Anderson (cie Ithere), Paule-Catherine Arnaud-Dreyfus (association les Musidauphins), Association départementale des MJC de l’Isère, Les Barbarins fourchus, Théâtre 145 (Synavi), Florence Barbara, (théâtre en rond, Sassenage), Valère Bertrand, (Le Pot au noir – Trièves (Synavi), Emmanuelle Bibard (L’Amphithéâtre Pont de Claix), Christiane Blaise (Le Pacifique Grenoble), Cécile Bonthonneau (Régie 2C, Grenoble), Jean François Braun (La Source, Fontaine), Pierre Brette (Ciné théâtre la Mure), Yvon Chaix (cie Yvon Chaix), Antoine Choplin (Scènes obliques, Festival de l’Arpenteur), Collectif artistique Troisième bureau (Synavi), Collectif CitéDanse (Synavi), Antoine Conjard (Hexagone Meylan), Philippe Curé (Festival Textes en l’air), Vaber Douhoure (cie dayero), Noémie Duez (Centre Culturel JJ Rousseau Seyssinet-Pariset), Youtci Erdos et Manuel Chabanis, (Cie Scalène), Bernard Falconnet (cie Trio Mineur), Samy Fouché (GR 38), Jean-Claude Gallota (Centre National Chorégraphique de Grenoble), Fernand Garnier (Rencontres Jeune théâtre Européen), Bénédicte Goinard et Nicolas Hubert, Cie épiderme (Synavi), Janine Goubet (Grand Angle Voiron), Sylvie Guillermin, Stéphanie Nelson (Cie Sylvie Guillermin), Ici-Même [Gr.] (Synavi), Valérie Joly-Malevergne et François Veyrunes, Cie 47.49 (Synavi), Cie Lanabel/Galerie Deneulin, Eric Latil (Centre Culturel Paul Jargot, Crolles), Laure-Anne Legrand (Espace 600 Grenoble), Elisabeth Mathieu (la Faiencerie, La tronche), Les MJC en Rhône Alpes (fédération régionale), Michel Orier (MC2), Jacques Osinski (Centre National Dramatique des Alpes), Anne-Marie Pascoli et Mathias Quillard, Cie Pascoli (Synavi), Jacques Panisset (Centre international des musiques nomades), Sarah Papet (CLC/Odyssée Eybens), Guillaume Paul, Vox international Théâtre (Synavi), Laurent Poncelet (FITA Rhône-Alpes), Colette Priou (cie Colette Priou), Marie-Madeleine Rajau (Ciné théâtre la Mure), Jacky Rocher (La Rampe Echirolles), Giuliano Tenisci (Théâtre de Vienne - Vienne) (S.N.S.P.), Le Théâtre du Réel (Synavi), Benoit Thiebergien (38° Rugissants), Henri Thomas, Compagnie du Jour (Synavi), Henri Touati (Les Arts du Récit en Isère), Vincent Verlé (Centre d'Art Bastille), Muriel Vernet (Cie Choses dites), Vincent Villenave (Heure Bleue Saint Martin d’Hères), Les Zinzins (Cie)...

Fil de navigation