Le projet

“Les utopies gagnent toujours à s’incarner en un lieu et un temps précis.” P. de Saint Exupéry

 

Le projet « Pot au Noir » est né en 1997, avec l'idée de bâtir un outil de création artistique au service des compagnies, en dehors des chemins traditionnels et institutionnels, et avec la volonté forte de promouvoir l'action culturelle en milieu rural.

L’art, en stimulant le sensible, l’imaginaire et le symbolique, demeure un outil essentiel d’émancipation, de dynamisme et de cohésion sociale. C’est parce qu’il est vecteur d’énergie et d’expression autant pour ceux qui le portent que pour ceux qui le reçoivent, qu’il est indispensable à l’évolution de la condition humaine. Il s’agit bien d’un art de vivre.

C’est en ce sens qu’il faut comprendre l’action d’accompagnement du Pot au Noir : se questionner à la fois sur le développement le plus harmonieux possible de son outil, mais aussi sur la pertinence du contenu des projets qu’il accueille. Cela pourrait participer de la définition d'un Atelier de Fabrique Artistique

Partant de ce postulat, nous sommes à même de développer comme Scène Ressource départementale et en partenariat avec d’autres structures, une action cohérente et judicieuse à notre proximité, notamment en terme d’éducation artistique et culturelle.

Une convention multi-parties (Région-Département-Communauté de communes) triennale est en cours de finalisation et devrait prendre effet au début de l’exercice 2019. Cette nouvelle dynamique d’accompagnement nous permet d'envisager des perspectives jusqu'à l'horizon 2022.

 

Le projet est articulé autour de trois axes fondamentaux :

- soutien à la création artistique

- lieu de diffusion

- développement d'actions d'éducation artistique et culturelle en milieu scolaire et sur le territoire

 

Depuis 2017, trois compagnies sont associées pour trois ans au Pot au Noir. Elles sont membres du conseil d'administration et participent à la réflexion sur le projet du lieu. Ainsi, en 2019, la Cie Provisoire s'occupe de la programmation de la Fête à Rivoiranche.

Vous pouvez trouver une présentation des trois cies ici.

 

Le Pot au Noir collabore régulièrement avec les salles de l’agglomération grenobloise : la MC2 (spectacles décentralisés), l’AIDA (les Allées chantent), Les Détours de Babel, le Nouveau Théâtre Sainte-Marie d’en Bas.

 

En 2019, nous proposons les rendez-vous "guinguette". L’équipe en résidence présente son travail le samedi soir, et en fonction d’une thématique qui se dégage, nous associons un ou deux autres spectacles le dimanche en matinée avec une possibilité de restauration le midi. Quatre guinguettes seront organisées jusqu’à l’hiver 2019 :

- Les acteurs qui chantent (30-31 mars)

- Voix de traverses (27-28 avril)

- Le théâtre des grands auteurs (17-18 mai)

- Et si on dansait (23-24 novembre)

 

Le Pot au Noir est avant tout un lieu de création et d'accueil en résidence. L'isolement du lieu en fait un cadre propice à la création. Une présentation de la création est prévue soit en fin de résidence soit plus tard à l'occasion d'une autre venue si le travail n'est pas encore abouti.

 

Résidences en 2019 : 

- mars : Cie Inuit / Mervin Groot dans le cadre des Chantiers du festival Détours de Babel / Collectif DDS

- avril : Antoine Strippoli, Bertille Puissat et Claude Romanet

- mai : Cie l'Atelier / Les 3 cies associées pour un temps de travail commun

- juin : Cie La Chaudière intime

- juillet : Collectif KLIP

- août : Cie La Chaudière intime

- septembre : la Rookerie

- octobre : Violetta Todo-Gonzalèes

- novembre : Collectif KLIP


Le Pot au Noir est subventionné par :

Commune de

Saint-Paul-lès-Monestier



Partenaires :