Le Roi Lear [chronique]

Cie Provisoire


D’après William Shakespeare

Traduction : Jean Michel Déprats

Tonception & mise en scène : Julien Guill

Régie : Olivier Privat

Jeu : Camille Daloz, Dominique Léandri, Sébastien Portier, Fanny Rudelle


Production : La compagnie provisoire

Subventions : Ville de Montpellier, Conseil Départemental de l’Hérault

Soutien : Quartier Gare, Pot au Noir


Date à venir

Ça commence par des cadeaux.

Lear. Un roi. Plutôt un tyran.

Un tyran donc, donne en partage son royaume à ses trois filles. Et tout dégénère. Car l’héritage est trop lourd.

Gloucester. Un comte. Ami du roi. Il a deux fils. Un légitime et un bâtard. Il accepte de reconnaitre le bâtard.

Mais le batârd, un traitre, le manipule afin de prendre la place du fils légitime.

Lear est chassé de son royaume par ses filles. Gloucester est accusé de trahison.

Le premier erre dans la lande par une nuit de tempête. Le deuxième se fait torturer.

Lear devient l’ombre de lui même et sombre dans la folie.

Gloucester devient aveugle.

Les dernières paroles de cette pièce viendront du seul survivant: le fils légitime.

Il nous invite à «Exprimer ce que nous sentons, non ce qu’il faudrait dire.»

 

 

Théâtre 

Durée : 1h45