Sentir le grisou

Pièce chorégraphique montée d’après l’œuvre de Georges Didi-Huberman


APPEL A PARTICIPATION!

 

Vous souhaitez participer à un projet artistique?

Contactez-nous!

 

 

Nous recherchons des volontaires, danseurs ou non, pour le spectacle du Collectif Point Kilométrique le 21 juillet 2018.

La pièce est un montage de formes visuelles, sonores et de matériaux textuels divers, à partir d'un essai, Sentir le grisou, de Georges Didi-Huberman auquel Pascal Krupka (interprète) relie ses souvenirs. Toute personne désirant bouger, se mouvoir, danser, est la bienvenue. Aucune pratique n’est requise, seulement l’envie de participer à un projet collectif mélangeant corps, textes et images. 

 

---

Présence le 21 juillet pour la représentation à 20h30.

Les répétitions auront lieu avec Pascal Krupka la semaine du 16 juillet (en journée ou en soirée, à définir) au Pot au Noir.  

 

Renseignements : 04 76 34 13 34 / potaunoir@orange.fr 


samEDI 21 juILLET, 20h30 - danse

Il est très difficile de présenter le travail que nous faisons. Sauf à partir de ce verbe "faire", et à considérer dans son étiage sémantique moyen, la fabrication, celle d'une performance scénique, c'est en tout cas ce qui apparaît comme le nez au milieu de la figure ou le danseur au centre d'un plateau. Et le texte ?
G. Didi Huberman a entamé depuis quelques années un travail artistique de montage dont il est très apparent scénographe (interviews dans le lieu même de l'exposition, par exemple). Ce faisant, son corps "s'abstraitise". Nous sommes sensibles à ce corps transporté dans une visibilité à cru. C'est ce geste métaphorique que tente par exemple de faire apparaître le début de la pièce, de devenir-Dürer ou le devenir-migrant par la suite.
Nous y avons adjoint une possibilité de magie, qui permet de travailler la matière autobiographique de l'histoire de Pascal. Comme si, dans la "tradition des vaincus" pouvait se faufiler, à même la tragédie collective, la possibilité d'un souvenir en propre, un fil biographique.
Comme toujours, de Dante à Courtoux, la scène se passe dans une forêt profonde. Il faut donc l'air, la mer, des oiseaux marins, tout ce qui aspire au déplacement.
Quel serait le discours du danseur ?
Quel geste emmène-t-il pour sa sauvegarde ? L'énigme d'un serrement de mains.

 

 

Danseur : Pascal Krupka

Sentir le grisou

A partir de 10 ans.

8,00 €

  • disponible