Bienvenue !




Vous souhaitez recevoir toutes nos informations?

Inscrivez-vous!


Télécharger Le Carnet (août-décembre 2018)


 

En 2018... Le Pot au Noir garde la frite !

 

 

Le Pot au Noir, cela ne vous a pas échappé, retrouve un deuxième second souffle, une dynamique qui tient
autant aux compagnies associées, aux artistes, à l'équipe bénévole, aux salariés qu'aux multiples partenariats que nous engageons. Nous sommes même dans l’élaboration d’un P.P.I* ! Comme quoi une association peut déployer son projet sur une longue durée avec un accompagnement des collectivités publiques attentif et constant.
Alors pourquoi je vous dis cela ? Parce que les principes qui fondent notre action, une structure indépendante, une économie mixte (fonds privés / fonds publics), une équipe professionnelle et un domaine d'intervention, la culture – le spectacle vivant vecteur d'expression, d'utopies et j'ajouterai enfin, l'appel de la forêt, sont mis à mal depuis un certain temps. Une association ou une coopérative n'ont pas pour vocation de reverser des dividendes à leurs individus actionnaires. A contrario il s'agit de travailler à un commun, à du collectif, à ce qui rassemble et réunit, c'est en cela que la loi de 1901 est un des piliers de notre république. A l'heure où des pans entiers de notre cohésion sociale reposent sur le travail des associations, il me semble important d’alerter sur le sujet. C’est pourquoi je ne vous parlerai pas de la disparition des emplois aidés…
Alors revenons à nous, un deuxième semestre haut en couleur : nous commençons avec Sylvie Guillermin à qui nous tirons un grand coup de chapeau pour son travail sur le territoire durant plus de trois ans ! La Matheysine et le Trièves seront présents au grand défilé de la Biennale de la danse à Lyon. Et puis suivra la Fête dont vous avez le programme en primeur et une programmation que vous découvrirez au fil des pages. Des nouveaux venus, Sophie Berckelaers avec la Cie La Marmite et le collectif Coqcigrue en partenariat avec le NTSMB*. A noter que nous continuons à solliciter les habitants du Trièves en amenant le théâtre chez eux avec Bernard Falconnet, en les invitant aussi à participer au projet K-LI-P de Christel Brink et Philippe Veyrunes (deuxième « jambe » version danse, après le projet Moh de Acte Public Cie sur la question de l'exil). Nous sommes toujours relais de projet territorial, notamment celui d’Heiko Buchholz. Des clins d’œil à De Féline et David Bursztein que nous sommes heureux de retrouver.
Un secret : nous terminerons cette année en chanson....chut.. !

 

Sans vous, nous ne sommes pas grand chose.
Toute l’équipe vous attend.
A tout de suite.

 

Valère Bertrand
Comédien-Directeur Artistique

 


*Plan Pluriannuel d’Investissement…
*Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas.